top of page

Dieu existe et répond à nos besoins

Depuis ma rencontre avec Jésus Miséricorde, il y a eu de nombreux changements dans ma vie. Aussi, Jésus m'apprenait à Le connaître et à Le reconnaître dans les petites choses. Je découvrais un Dieu qui m'aidait et qui était prêt à être là pour moi dans les moindres détails. Un Dieu vrai, aimant, Bon, qui a de l'humour, de la bienveillance… Je découvrais un Dieu Père et Mère, un Dieu qui prenait soin de moi, qui était là, qui est et sera toujours là.

Si j'avais cru que cela était impossible auparavant, Dieu m'a aidé à vivre l'abstinence sexuelle par Sa grâce. Il m'a donné un caractère ferme pour résister aux jeunes hommes qui souhaitaient me séduire. Il m'a permis d'arrêter d'avoir la dépendance aux boîtes de nuit, de ne plus utiliser l'alcool pour me faire du mal, de m'habiller de manière plus décente, de découvrir le monde autour de moi et d'apprécier la vie. Dieu reprenait la première place dans mon cœur...


Le Seigneur a commencé à travailler aussi en moi. Par exemple, Il m'a aidé à devenir plus patiente, à être moins égoïste et de commencer à me tourner vers les autres à travers le bénévolat, l'engagement au sein d'associations. Il m'a appris à côtoyer les autres et à travailler en équipe. Mon caractère et mes blessures ont souvent été éprouvés, mais il le fallait. Je devais prendre conscience de ces blessures qu'il y avait en moi afin d'en guérir. Il souhaitait aussi me montrer les capacités qu'il avait déposé en moi, ses trésors et talents mais aussi les limites que j'avais. Je me souviens d'un jour où j'avais demandé à Dieu "la maîtrise de soi" et je pensais que cela me tomberait du ciel ah ah. En fait, Dieu a permis que je sois confrontée à un homme qui m'a insulté et rembarré lors d'un bénévolat. Cet homme, injustement (car il ne me connaissait pas, je ne lui avais rien fait et pourtant) avait heurté ma sensibilité. J'étais blessée et me demandais pourquoi devais-je supporter cela ? Devais-je lui répondre et le remettre à sa place ? Devais-je me taire ? Qu'avais - je fait pour mériter cela ? Et là, je me suis souvenue de ma prière... Le Seigneur m'enseignait que son comportement n'avait rien à voir avec moi, que parfois cela arrive, mais Il m'apprenait à me maîtriser à travers cette situation. J'ai dès lors compris que je venais d'entrer dans une école particulière : celle du Saint-Esprit. Il allait m'apprendre, mais pas comme je m'y attendais, Il allait me donner, mais comme Il serait bon pour moi de recevoir et surtout quand il serait bon pour moi de recevoir.


Je prenais conscience par grâce, que Dieu est un Dieu de relations, un Dieu qui existe, Le Dieu vivant ! Dès que je lui parlais, Il me répondait. Il me répondait à travers des situations, des expériences, des épreuves, la radio, les chants, des personnes, dans mon cœur...

Il répondait vraiment à tous mes besoins... C'était impressionnant et rassurant de pouvoir goûter Dieu ainsi. Plus nous marchions ensemble et plus j'avais l'assurance de vivre le Ciel sur la terre. La Présence de Dieu était vraiment palpable chaque jour qu'Il faisait.

Je me souviens d'un jour où j'ai voulu aller au cinéma avec des amis, sauf que je ne souhaitais pas dépenser mon argent de poche. Eh bien, je l'ai dit à Dieu et Il m'a payé le cinéma. En fait, ce qui s'est passé ce jour-là, lorsque je suis sortie du bénévolat le matin, je n'avais pas vu une voiture qui allait plutôt à vive allure et une amie m'a prise par le bras pour que je puisse l'éviter. Dans le véhicule, c'était une personne que je connaissais. Elle m'avait reconnu et s'est arrêtée. Et souriant, elle m'a remis un ticket de cinéma. Je devais aller au cinéma ce soir-là. Plus encore, il m'est arrivé de marcher de sortir de chez la coiffeuse et qu'il se mette à pleuvoir. Ne souhaitant pas être mouillée par la pluie, je priais le Seigneur que la pluie s'arrête et elle s'arrêtait. C'est arrivé à plusieurs reprises, comme pour m'aider à augmenter ma foi. (Matthieu 7, 7 "Demandez et vous recevrez").


Il y a eu aussi cette fois où, j'ai demandé à Dieu de m'offrir une guitare et j'en ai parlé à un ami qui m'avait dit qu'il pouvait m'aider à en trouver une sur internet me semble-t-il. Et je lui ai dit que j'avais demandé à Dieu et si je n'en recevais pas une dans les trois semaines à venir, eh bien que j'étais d'accord pour qu'il m'aide. Dieu me donnera une guitare en moins de trois semaines par le biais d'une autre amie qui avait une guitare en trop. J'étais impressionnée du fait que Dieu était attentif à tout ce que je faisais.

Il m'a beaucoup donné, notamment de nouveaux amis. Il m'a consolé, m'a encouragé.

Notamment une fois, j'étais seule à la maison et j'en ai parlé à Dieu. Dès lors, Il a permis que des amis m'appellent et me proposent de passer me voir afin de venir manger des crêpes à la maison. Mais il m'a encouragé également à travers des étrangers.

Un jour, alors que j'attendais le bus, deux hommes sont passés à côté de moi. L'un d'eux m'a dit : "Jésus t'aime", quand l'autre m'a encouragé : "C'est bien, persévère".


2 Chroniques 16, 9 : "Car les yeux de l'Éternel parcourent toute la terre, pour soutenir ceux dont le cœur est tout entier à lui".


A bientôt,

Avec amour


Ingrid

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page