top of page

« Est-ce que l’herbe est vraiment plus verte ailleurs ? »


Bonjour chers lecteurs de L’Océan Infini de Miséricorde,

Bonjour à toi qui viens pour la première fois sur le blog en cette année 2021.


Dans cet article je souhaiterais partager avec vous cette période de ma vie où j’étais dans le trouble vis-à-vis de la religion. Je me posais des questions telles que : pourquoi l’église catholique ? Pourquoi les personnes changent-elles de religion ? Est-ce que l’herbe est vraiment plus verte ailleurs ? Pourquoi quand certains changent de religion, sont-ils aussi à fond, alors qu’avant ce n’était pas le cas ? Autour de moi, quelques personnes se convertissaient dans d’autres religions…et je ne comprenais pas ces changements. Pourquoi ce besoin d’aller ailleurs ? Une question me taraudait : l’herbe était-elle vraiment plus verte ailleurs ? Bien évidemment durant cette période de troubles et de questionnements, je reçu des propositions pour me rendre dans des églises, autres que catholiques. Mais quelque chose me retenait.


Etant donné que Dieu voit tout et entend chacune de nos pensées, il a donc entendu mes introspections, et notamment ce moment où je m’étais dit « Avant d’aller voir ailleurs Seigneur, je vais tenter de mieux connaître l’église catholique, de mieux comprendre la foi dans laquelle tu m’as fait grandir. Il y a forcément du bon et du beau dedans… et puis si jamais je découvre que ce n’est vraiment pas bon et que pendant toutes ces années j’étais dans l’erreur, eh bien il faudra me montrer où aller. Car pour le moment, je ne vois pas où je pourrai aller ». Cette dernière phrase me rappelle d’ailleurs le passage de la Bible où Simon-Pierre dit à Jésus : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » (Jean 6,68).


En effet, même si je ne comprenais pas tout de la religion, et que je savais que je n’étais pas la meilleure des chrétiennes (ce que je ne le suis toujours pas d’ailleurs), j’étais convaincue de 3 choses : que j’aimais Dieu et que j’avais besoin de lui dans ma vie, et que j’aimais bien la messe, et qu’il y avait « quelque chose » dans le fait de recevoir la communion (c’est-à-dire recevoir Jésus – hostie).

Je demandai alors au Seigneur de me faire voir ce qu’il y avait de beau là où j’étais, de me fortifier dans ma foi et puis on verrait bien.


Il envoya donc un premier serviteur, un ami d’une ancienne association pour jeunes martiniquais dont j’étais membre. Cet ami me conseilla d’aller voir un prêtre pour échanger avec lui sur mes questions du moment. Ce que je fis et qui fut très enrichissant.

Alors petite parenthèse pour vous dire qu’à plusieurs reprises ma mère m’avait déjà donné ce conseil mais … vous savez très bien… les mamans « toujours là à nous dicter des choses ! » donc par pure rébellion, entêtement, et orgueil, je ne le faisais pas mais Dieu est plus déterminé que nous pour nous faire entrer dans son plan 😊


Puis j’ai découvert le YOUCAT, à partir duquel je me suis refait un catéchisme. C’est un livre à destination des personnes qui souhaitent approfondir leur foi ou qui ont tout simplement des questions relatives à Dieu, à la foi, à la religion. Il permet de mieux comprendre les principes et fondements de la foi catholique et la doctrine de l’église de façon ludique, sous forme de question/réponse. Je m’étais rendue compte que je n’avais pas retenu grand-chose des enseignements du catéchisme. Ainsi j’avais une soif de mieux connaître Dieu et les fondements de la religion catholique. J’avais tellement de questions ! Et Dieu venait répondre à ces questions à travers le prêtre, le fameux YOUCAT, et bien sûr la lecture de la Bible, et mes échanges avec les autres.


Dans ma quête de recherche de Dieu et de compréhension de la religion, ce Cher Papa d’Amour qu’est Dieu m’a permis de rencontrer l’Aumônerie Nationale Antilles-Guyane (l’ANAG) et ses différents temps forts à Paris, ainsi que la Communauté Vie et Partage (à Paris aussi mais également présente ailleurs). A chaque temps organisé, que ce soit festif, ou un temps de prières, de partage, une retraite, cela fut un rapprochement avec Dieu, un moyen de redécouvrir la beauté de la foi catholique. Tant de jeunes, de personnes qui témoignent des bontés de Dieu, de ce que Dieu a fait pour chacune d’elles, de façons si différentes et uniques, parfois similaires mais malgré tout uniques car nous sommes tous différents aux yeux de Dieu, mais à la fois uniques à ses yeux.


Pour finir, Dieu m’a montré la beauté de la messe, la chance que nous avons de le recevoir dans sa Sainte-Eucharistie : « Ensuite il prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi » (Luc 22,19) . Je compris alors que l’important à la messe n’était pas d’avoir une ambiance (même si oui une belle louange transporte) mais juste notre présence dans l’église ravit le cœur de Dieu et le recevoir par l’hostie consacrée est un trésor. Seigneur, nous ne sommes vraiment pas dignes de te recevoir, et combien toi tu es Bon de te donner à nous inlassablement, malgré nos nombreux abandons. Cela ne vous est jamais arrivé d’arriver à la messe triste, le cœur lourd et chargé, pensif, incapable de suivre la messe et de repartir le cœur joyeux ?


Je ne ferai pas d’enseignement sur chacun des trésors de l’Eglise catholique car ils sont nombreux : la messe, Jésus dans l’Eucharistie (l’hostie consacrée que nous recevons à la communion), l’Adoration Eucharistique, les groupes de prières et du Renouveau Charismatique, les retraites et pèlerinages pour faire des pauses et se ressourcer, la confession… et le chapelet avec Marie ! A mon avis (ce n’est que mon avis), Maman Marie est un véritable cadeau de Dieu lui-même pour tous ses enfants du monde entier ! A chaque fois que j’ai sollicité son intervention auprès de son Fils Jésus, je n’ai jamais été déçue. Prier le chapelet et méditer la vie de Jésus avec Marie est d’une telle profondeur que si tous les chrétiens en avaient conscience et en faisaient l’expérience, ils découvriraient à quel point il est encore plus facile de suivre Jésus, avec Marie, elle qui n’a fait que la volonté de Dieu et dont il est dit dans Bible que « toutes les générations [la] diront bienheureuse ».


Alors l’herbe est-elle vraiment plus verte ailleurs ? Je vous laisse avec cette question et vous souhaite en cette année 2021 qui commence une belle année d’approfondissement de votre foi en Jésus-Christ Notre Sauveur, une belle année de conversion où Dieu déversera son Amour en abondance dans vos cœurs et que vous soyez tout à lui, comme Marie lui a dit : « Voici la servante, que tout m’advienne selon ta parole » (Luc 1, 37)


Laurine

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page