top of page

"J’ai demandé au Seigneur de me permettre de réussir cet examen sans tricher : Il l’a fait !"

Shalom chers lecteurs,


C’est particulier ce dont je vais témoigner aujourd’hui, mais il est bon qu’il en soit ainsi, afin que chacun de nous prenne conscience que nous n’avons pas un Dieu Puissant, mais un Dieu Tout-Puissant. - AMEENNNN ! -

Durant mon enfance, j’ai longtemps erré, cherchant ma vraie personnalité. Notamment au niveau scolaire où j’étais médiocre. Je vivais d’ailleurs avec ce sentiment d’infériorité, en voyant mes camarades avec des notes qui dépassaient la moyenne de 12/20.

J’en voulais à mes parents de ne pas m’avoir conçue avec une intelligence qui me permettrait d’être classée parmi les premiers de la classe. Alala je ne vous dis pas les dégâts que cela a causé dans ma vie.


Comme l’est mentionné dans mon précédent témoignage, je ne m’acceptais pas comme Dieu m’avait créée. Voulant à tout prix être au même niveau que mes camarades, je me mets à tricher dans le but d’obtenir de bonnes notes lors des contrôles.

Je ne me rendais pas compte qu’en faisant cela je fricotais avec le diable car en réalité, je volais et mentais en même temps. Et quand on entre dans ce péché, il est difficile d’en sortir. Il est DIFFICILE, mais POSSIBLE d’en sortir…. J’en suis un témoin.

En 2018, je décide de m’inscrire à un examen professionnel afin d’obtenir un diplôme qui me permettrait d’accéder au grade supérieur. Je précise que peu de personnes s’y inscrivent, du fait du niveau de l’examen.

J’avais 7 mois pour apprendre par cœur une trentaine de textes de 30 pages chacun. Plus les jours passaient, plus j’oubliais ce que j’apprenais. C’était horrible !

Un mois et demi avant la première épreuve, je décide de renoncer à passer cet examen. Je me souviens que je répétais cette phrase qui m’enchaînait : « Je n’ai pas le niveau ! »

Je suis tombée sur des collègues bienveillants qui m’ont ouvert les yeux en me disant : « ce n’est qu’un examen, tu rates tant pis, tu réussis bravo… cela te coûte rien de le passer ».


Sur ces conseils, je retourne dans les révisions. Sauf qu’à quinze jours de l’examen, il m’était impossible d’apprendre tous ces textes par cœur.

Et c’est ainsi, que je me mets en prière et je demande pardon au Seigneur pour toutes les fois où j’ai triché dans ma vie. J’étais comme une enfant devant lui, et je lui ai dit : « montre-moi que j’ai torT, et que je peux réussir cet examen sans tricher ».

Avec la Foi, je me mets à apprendre juste les résumés des textes. Au lieu des 30 pages, je n’ai appris que 15 pages. Me disant : « Seigneur tu feras que les questions ne portent que sur ce que j’ai appris ».

Et c’est ce qu’il a fait. Je ne cesserai jamais de rendre grâce à mon Dieu.


Le jour de l’examen, j’avais 2 grandes épreuves :

- La première portait sur des questions relatives aux textes que j’avais appris. Les réponses que j’ai rédigées étaient suffisantes pour la validation de ce module.

- Et la deuxième sur la rédaction d’une fiche. Hélas ce n’est pas ma tasse de thé, la rédaction. Mais encore une fois, tout est possible avec le Seigneur.

Une heure et demi avant la fin de l’épreuve, j’ai la conviction que j’ai fait du hors sujet. Et là, je panique…deux solutions sont envisageables à mes yeux, soit je remets la copie telle quelle, soit je quitte cette salle sur le champ.

Le stress m’a envahi, et d’un coup je fais un mix des deux solutions, non seulement je déchire la copie mais je veux également quitter la salle.


J’ai une motion intérieure qui me dit : « Assied-toi et écris ! ». Dans l’obéissance, je me suis assise, et j’ai écrit. Je ne peux pas vous expliquer comment c’est possible mais cela m’a pris une heure pour rédiger la fiche au lieu des quatre heures prévues initialement.

Et c’est ainsi que j’ai pu réussir la première partie de mon examen.

En effet, j’ai dû partir deux mois en métropole pour la suite de la formation.

Étant en internat, j’étais inquiète de ne pas participer à la messe le dimanche. Et à cet instant, je dis au Seigneur : « Seigneur, si je n’ai pas la messe, je n’y vais pas ! »

Arrivée en métropole, je me suis liée d’amitié avec des paroissiennes, elles venaient me chercher au lieu de formation pour aller à la messe tous les dimanches.

Je me sentais tellement portée, je sentais la présence réelle du Seigneur pendant la durée de cette formation.


A l’issue de la formation, nous avons eu un examen final. Le Seigneur me manifestait sa présence à chacune des épreuves :

- Au sport, moi qui ne courais plus depuis longtemps, j’ai obtenu un temps qui m’a permis d’obtenir la note de 20/20 ;

- Une épreuve où il fallait tirer une fiche dans un lot, le Seigneur a attiré mon attention sur une en particulier. Chose que j’ai faite d’ailleurs. En obéissant, et en tirant cette fiche, j’ai pu répondre à la totalité des questions et obtenant ainsi la note de 20/20.

Certains diront que c’est de la chance ou même le hasard, moi je dirais que c’est un miracle de Dieu !


J’ai demandé au Seigneur de me permettre de réussir cet examen sans tricher, il l’a fait !

Aujourd’hui, avec cette expérience, je crois fermement que quiconque peut réussir ses projets avec l’aide Dieu seul. Et il nous dit à chacun :

"Ne t'ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t'effraie point et ne t'épouvante point, car l'Eternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras." Josué 1, 9.


"Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez." Matthieu 21:22


P.


コメント


コメント機能がオフになっています。
bottom of page