top of page

"J’ai gardé la foi, jusqu’au bout j’ai cru à ma guérison."

Je me prénomme Maud,

Et je voudrais témoigner de la grandeur de Dieu et de sa grâce infinie qui se déploie dans nos vies. A mes 19 ans, on m’a diagnostiquée: « une maladie de l'œil qui provoque une diminution irrémédiable du champ de vision. Il est la conséquence de dommages au nerf optique. C'est d'abord la vision périphérique qui est touchée. La personne qui en souffre peut devenir aveugle si elle ne reçoit aucun traitement. »* Aujourd’hui j’ai bien 10 ans de plus (rires).


Ainsi, cette maladie dite héréditaire, semblait s’agripper à moi ; car, d’année en année, l’ophtalmologue s’est vu dans l’obligation d’augmenter la dose de gouttes ou encore de changer de traitement, les précédents jugés inefficaces. Le médecin m’avait dit qu’il était probable qu’en grandissant, ma vue diminue. "Ohh j’allais devenir aveugle" : ai-je pensé… J’avais accepté cette fatalité comme étant une épreuve de la vie. En vérité, Je n’ai même jamais pensé réellement à la guérison de cette maladie ; même si je me souviens qu’il m’arrivait parfois de dire au Seigneur : "si tu le veux, guéris moi un jour !"

11 ans plus tard, une sœur de cœur m’incita à vivre une retraite spirituelle avec un prêtre. Elle m’avait dit de lui que c’était (et c’est toujours) un homme de Dieu guidé par l’Esprit Saint. Il a en effet écrit beaucoup de livres et a vu l’éternité* lorsqu’il était dans le coma.


Je n’étais pas décidé à y aller au début, mais je me suis dit : "allez Maud, pourquoi pas…" et Je m’y suis rendue. Je me souviens encore de ces merveilleuses journées de prière, d’adoration que j’ai vécue. Ces moments de paix, où je recherchais avant tout la présence de mon Dieu. Le dernier jour arrivé, alors que j’étais à genoux, le prêtre dit lors de son ministère de guérison, que des miracles du ciel se faisaient dans la salle. J’ai fermé les yeux et j’ai dit : MERCIII PAPA POUR CES MIRACLES QUE TU OPERES POUR TES ENFANTS ! MERCI POUR CES GUERISONS SEIGNEUR DIEU! Mais, je ne priais toujours pas pour moi (rires). Néanmoins, à un moment donné, j’ai dit dans mon cœur : "Père, guéris moi, oui guéris mes yeux. Je crois j’ai la foi. Tout ce qui est mauvais et héréditaire ne vient pas forcément de toi !" À cet instant le prêtre dit, toujours dans cette atmosphère de douceur : beaucoup sont guéris du glaucome, une maladie des yeux ! Ce n’était pas de la magie. Instantanément, mes yeux se mirent à couler, comme si je pleurais, Dieu était entrain de laver mes yeux. En disant cela, les larmes me montent de nouveau. Je vous le dis, j’ai gardé la foi jusqu’au bout j’ai cru à ma guérison.


Des mois passèrent, quant mon rendez vous avec l’ophtalmologue arriva, elle m’envoya voir un spécialiste à l’hôpital pour faire des analyses plus approfondies. Ce que je fis.

Celui-ci, effectua les examens, mais il me regarda à cet instant en me disant : "pourquoi vous envoie-t-on ? Vous n’avez rien je ne comprends pas ! Bon, je fais refaire les examens mais à priori tout va bien !" J’exultai de joie en moi ! Je le savais, j’avais la preuve écrite des examens d’avant et d’aujourd’hui pour attester de ce miracle!

Et j’ai rendu grâce et j’ai donné ce témoignage déjà à quelques personnes, notamment à celles qui ne croient pas que Dieu puisse guérir au 21ème siècle!

Oui mes frères et sœurs, Dieu est bien vivant, il guérit, délivre, libère les captifs !!

Il est encore plus présent, dynamique qu’on pourrait le croire !

Je donnerai ce témoignage tant que je vivrai pour tous ceux qui ne croient pas, qui n’adorent plus Dieu, ou qui ne l’aiment pas !

Sois béni Mon Papa du Ciel et je prie que Dieu vous comble de ses bienfaits.


*J’ai vu l’éternité (livre) Père James Manjakal

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page