top of page

"Oui, il est possible de guérir de choses douloureuses avec Dieu"


Bonjour à tous et à toutes,


Aujourd’hui, je vais saisir cette grâce que Dieu me donne pour vous dire que OUI il est possible de guérir de choses douloureuses avec l’aide de Dieu ! Grâce à son Amour infini, grâce à sa Miséricorde infinie, grâce à sa tendresse et sa douceur. Et il le fera étape par étape avec vous, il vous connaît, il nous connaît. C’est lui notre Créateur. Personne d’autre que lui ne saura comment mieux nous guérir, et nous restaurer.


J’ai déjà eu l’occasion de parler des attouchements sexuels que j’ai subis lorsque j’étais petite et qu’il m’a fallut pardonner à mon agresseur pour être guérie, libérée et aller d’aller de l’avant. Alors peut-être que, dit comme cela, cela paraît simple à faire. Non ça n’a pas été le cas mais avec Dieu l’impossible devint possible. Pardonner humainement c’est déjà bien… pardonner par la divine intervention de Dieu libère, guérit et restaure.

Pourquoi témoigner (encore) sur ce sujet ? La semaine dernière je tombais sur le passage biblique suivant « Retourne chez toi et raconte ce que Dieu a fait pour toi » Luc 8, 39.

Aujourd’hui devant le Saint-Sacrement, en lisant ma Bible, je lis le verset suivant : « et vous aussi vous allez rendre témoignage » Jean 15, 26.

Donc bien sûr, j’ai demandé à Dieu ce sur quoi il voulait que je témoigne car visiblement, il me lance un petit appel. Et la première chose qui m’est venue c’est ce magnifique chemin de guérison sur lequel Dieu m’a mise par rapport à ce que j’ai vécu petite, mais aussi un peu plus grande par un professionnel dit de la « santé et du bien-être ».


J’emploie le terme « magnifique » alors qu’en vrai il est très douloureux de replonger dans son passé. Ça fait mal. Des larmes sont versées, beaucoup de larmes, parfois des cris. C’est comme si replonger dans cette douleur est une étape nécessaire pour enfin crier et lâcher toute la douleur qu’on n’a pas pu ou qu’on n’a pas su exprimer, afin de passer ENFIN à autre chose ! Et je vous promets qu’une fois que ce petit passage, ce retour en arrière est fait et qu’on a enfin pu mettre des mots sur ce qu’on a vécu, qu’on a enfin pu se confier, s’exprimer librement, ça va mieux. Alors bien entendu, je ne suis pas seule sur ce chemin de guérison. Dieu a mis sur ma route toute une « armée » de serviteurs pour m’accompagner sur ce chemin : groupe de prière, prêtre, accompagnateur spirituel…

A chaque étape, Dieu a mis les personnes adéquates. Il m’a préparée en douceur à monter crescendo dans cet exercice douloureux mais Ô combien nécessaire. Et je ne peux que lui rendre grâce.


Combien j’aimerais que tous ceux et celles qui ont subi ce genre d’actes connaissent la guérison de Dieu. Je répète « la guérison de Dieu » ! Car Dieu nous le dit dans l’évangile de Saint-Jean, au chapitre 15, verset 5 : « en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire ».

Un jour, une amie m’avait dit « Tu sais , lorsque Dieu t’aura restaurée et guérie, le vase brisé que tu as été sera reconstruit par les mains de Dieu , mais il laissera quelques fissures volontairement. Non pas pour que ces fissures te fassent souffrir mais pour que lorsqu’il déversera son fleuve de grâces, que cette eau déborde et sorte du vase afin d’arroser d’autres plantes ou fleurs si tu préfères. Car ce que tu as vécu n’a pas été vécu pour rien. Dieu va mettre sur ta route des femmes qui auront vécu les mêmes choses que toi, et parce-que tu auras été guérie et restaurée, tu pourras leur témoigner et les amener sur ce chemin de la guérison ».


Seigneur ! Cette parole était tellement prophétique ! Depuis, j’ai déjà rencontré tellement, mais tellement de femmes qui ont vécu les mêmes choses, ou autres perversions sexuelles ! Pour certaines, elles n’avaient jamais osé en parler, et d’autres avaient enfoui au plus profond d’elle-même ces souvenirs, : un membre de leur famille, un inconnu, une ancienne relation. Et aujourd’hui les conséquences de ces actes subis sont tellement désastreuses que ce soit dans leur vie sentimentale, affective, sexuelle (surtout) et même dans les rapports aux autres.


Mon frère, ma sœur, toi qui lis cet article en ce moment, sache que si toi aussi tu as vécu quelque chose de douloureux, peu importe, que ce soit de l’ordre sexuel ou autre, n’oublie pas qu’avec Dieu ta guérison est possible ! Ta reconstruction est possible en Jésus-Christ notre Sauveur. « Le vase qu’il façonnait de sa main avec l’argile fut manqué. Alors il recommença, et il fit un autre vase, selon ce qu’il est bon de faire, aux yeux d’un potier. Alors la parole du Seigneur me fut adressée : « Maison d’Israël, est-ce que je ne pourrais pas vous traiter comme fait ce potier ? – oracle du Seigneur. Oui comme l’argile est dans la main du potier, ainsi êtes-vous dans ma main. » Jérémie, 18, 4-6

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page