top of page

"Pardonne-moi" (Enseignement)

En ce carême une bonne mise au point est nécessaire.

C’est par le pardon que Dieu nous demande de revenir vers lui, pour nous pardonner, et pardonner à l’autre l’offense faite et/ou subie. Il y a tant d’offense accumulée.

Ma conscience n’est pas tranquille car j’ai tant subi et fait subir aussi.

Que faire quand la coupe est pleine, et que les eaux débordent à n’en plus en finir. Dieu où es-tu quand je pleure, quand j’ai mal et quand mon cœur bat pour battre sans rythme.

Ma conscience, mon esprit et mon corps fondent comme la cire en face du feu.


Depuis la profondeur de ma blessure je te cherche, tu sais que j’ai été trahi, humilié, maltraité, sans qu’un mot ne sorte de ma bouche et sans qu’un pardon ne siffle à mes oreilles. Il aurait fallu d’un geste ou d’un mouvement des yeux pour que je sorte de la spirale de mon offense ; mais rien, alors les fleuves (de larmes) ne cessent de couler dans l’attente d’une consolation.

Dis-moi où se trouve le pardon que j’aille le dénicher.

Ne me demandes pas de croiser mon humiliateur.

Personne pour me comprendre dans mon angoisse et mon malheur.

Qu’ai-je fait au Ciel ?


Seigneur, entends mon cri quand je t’appelle, pour une fois.

Je me ronge à petit feu, est-ce à moi de pardonner ?

Qu’ai-je fait, ne suis-je pas la victime ?

J’attends une réponse comme un désert attend la pluie, mais rien pour me consoler.

Aucun remord de l’autre côté pour soulager mon tourment.

Comment pardonner lorsque le remord ne flirte pas avec les cours endurcis?


Afin de penser ta plaie, regarde ma croix, dis notre Seigneur, contemple cette croix dresser comme un fanion depuis les lointains horizons pour arracher ton cœur de l’amertume. Tu pourras comprendre, avec tous les saints, quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur de mon pardon pour les hommes.


P. Thierry

Comments


bottom of page