top of page

Laisser Dieu nous saisir

Dieu est un “Père” qui est extrêmement bon et merveilleux pour tous

ces enfants sans exception. Il aime, et peine d’un amour divin pour tous les pêcheurs, en leur montrant surtout, là, où il n’y a pas de justice dans leur vie, et que ce

manque les prive du vrai bonheur, qui ne peut être obtenu “que par

Lui”. Dieu attend patiemment que ces personnes reviennent à “Lui” avec un

cœur pur et sincère, à l’exemple de :

« Marie- Madeleine, et de tant d’autres pêcheurs que la grâce à

toucher.


D’une manière ou d’une autre, c’est toujours Dieu qui est à l’initiative

de ce retournement dans le cœur des humains.

Mais nous réalisons que nous, qui sommes “fils et filles” de l’église,

“des converties reconnus”, qui militons pour la gloire de Dieu, et qui

prions pour la conversion des pêcheurs, restons malgré nous, aussi des

pécheurs, parce-que Dieu exige de nous encore plus que ces “fils et

filles égarés”. Pourquoi ? Tout simplement parce que, plus nous nous rapprochons de Dieu et d’avantage on se sait pêcheur, vulnérable, et indigne de la présence ce

de Dieu. C’est ainsi que l’homme spirituelle se reconnait à l’égal des autres,

méprisable devant Dieu. Il est très important que nous acquérions cette humilité afin de

comprendre vraiment, qui nous sommes en réalité, notre véritable

personnalité dans la personne de Christ.


Soyons heureux, d’être des fils et filles d’un “Père” aussi proche de

nous. Dans la mesure, où nous lui faisons confiance rien ne nous manquera,

nous serons toujours comblés et encore davantage dans la vie future :

"Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et

ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit.

Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?"


Jésus nous dit encore, en

parlant de nous les Hommes : "Si donc vous, qui êtes méchants,

savez bien donner à vos enfants des choses bonnes, combien plus

votre Père qui est aux cieux, donnera-t-il des biens à ceux qui les lui

demandent ?"


C’est le moment favorable, en ce début de rentrée d’accentuer notre

présence à notre Dieu : Dans la prière, la méditation de la parole, l’oraison, le pardon, la

charité, la bienveillance envers les autres. Courons comme la sainte écriture nous l’exhorte, nous rapprocher de notre “Dieu et Père” qui est tellement bon envers nous.

Soyez bénis et que Dieu comble de bénédictions : Vous, vos enfants, et vos familles.


P. Thierry JEROME

コメント


bottom of page